Menu icoMenu232White icoCross32White

Retour
L’Afrique<br />
face au Coronavirus, et après ?

L’Afrique
face au Coronavirus, et après ?

Plaidoyer pour un peu de dignité et de fierté.

Moins de pleurnicheries.

Plus d’actions à l’échelle continentale.

Compatriotes d’Afrique,

Le coronavirus donne lieu à l’expression de nombreuses colères, notamment contre ‘’les colons’’. Mais lesquels ?

Pourquoi n’interrogez-vous pas notre négligence et notre insouciance séculaires, la corruption collective de nos esprits, et les dirigeants de nos pays dont nous sommes tous complices. Collectivement, nous avons donné à des pseudos ou vrais chercheurs étrangers, le droit de considérer et d’utiliser, sans vergogne ni scrupule, l’Afrique comme un champ ouvert d’expérimentations sur des cobayes humains à foison.

Pourquoi ces cyniques sans éthique –quand il s’agit du nègre- devraient-ils s’abstenir, puisque

l’Afrique n’est ni respectable, ni respecté, et ne fait peur à personne ?

Hier et aujourd’hui, les dirigeants successifs de nos pays, depuis les indépendances, ont été et sont plus prompts à la mendicité qu’à la dignité, et ont livré le Continent à toutes sortes d’aventuriers des laboratoires en quête de rats d’expérimentations.

Et vous vilipendez le colon au lieu de vous révolter contre nos dirigeants d’hier et d’aujourd’hui ? Est-ce par peur ou par complicité ?

Qui dirige les afriques, ces micro unités dénommés états qui ne mettent pas en place les

structures d’une réelle indépendance à large spectre ?

Et, face au coronavirus, nombreux d’entre nous s’agitent, tels Don Quichotte, pour des solutions curatives et immédiates, notamment par le masque pour masquer nos déficiences continentales. Au fait, qui produit ces masques laveurs de nos consciences pour lesquels fleurissent, ici et là, des appels aux dons ? Charity business ! Comme si l’émotion devait suffire comme cataplasme contre le covid 19 ! Et à ce jeu de l’immédiateté éphémère, même les plus jeunes, supposés audacieux, semblent se satisfaire de cette béquille plutôt que d’interpeller fortement leurs aînés aux affaires. Auraient-ils déserté leur vocation d’espoir d’avenirs.

Et après le coronavirus, on recommence comme hier ?

Où sont les projets préventifs et prospectifs destinés à doter le Continent d’équipements durables et pérennes, facteurs ou socles de développement ?

Je me désolidarise de votre colère qui se trompe de cible ; ou qui fait semblant.

Je ne réprouve vos vidéos et audios où vous exprimez une rage facile contre ‘’le colon’’. Nos pays africains ne sont-ils pas indépendants depuis 60 ans pour la plupart ?

Il est trop facile et tellement plus confortable de choisir l’autre comme la cause de tous les maux

de l’Afrique. Qui dirige les pays qui composent l’Afrique ?

Au lieu de regarder le soleil, vous regardez le doigt pointé vers les nuages qui s’amoncèlent. Est- ce plus confortable ?

Quand arrêterons-nous de pleurnicher, ridicules mendiants indéfiniment infantilisés par des miettes de coopérations intéressées ?

Le covid 19 EST une opportunité incroyable et inespérée. Cela ne dépend que de nous, A-F-R-I- C-A-I-N-S, responsables et dignes, enfin.

Pour apporter ma pierre, je vous propose de créer des fonds de développement à l’échelle du

Continent pour financer, par-delà les frontières artificielles d’aujourd’hui, des laboratoires pharmaceutiques, de grands projets agricoles, de grandes structures de formations, des techno- vallées…..

A cette fin, je tiens à disposition mon obole à 200 euros en imaginant que nous pourrions être

1milliard (sur 1.5 milliards de population estimée) d’âmes à y contribuer entre 2.000F CFA et

100.000F CFA. Ne serait-ce pas là un premier acte de citoyenneté et de fierté Africaines ?

Je sais que l’Afrique dispose de talents pour créer ce fonds citoyen à l’échelle continentale. Faisons-le.

Gommons les logiques égoïstes pays et les logiques frontières, au bénéfice de logiques continentales, régionales, interrégionales.

Nous avons des talents pour ce faire, reste la volonté collective.

Nos intelligences font le bonheur des pays développés. Mettons-les au service de l’Afrique. Ce

sera la première révolution africaine post covid 19.

Et je verse au pot une idée, vieille de près de 20 ans, mais toujours d’actualité en matière de pharmacie africaine intégrant la pharmacopée dite moderne et la pharmacopée africaine et les tradithérapeutes.

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
COVID-19
Consultez également
Le coronavirus, une opportunité pour l’Afrique ?

Le coronavirus, une opportunité pour l’Afrique ?

L’Afrique doit-elle être indéfiniment un terrain d’expérimentation pharmaco-médicale pour les...

7 avril 2020
Coronavirus et la propreté des mains

Coronavirus et la propreté des mains

Le 15 octobre prochain marque la Journée mondiale du lavage des mains, une journée de...

14 octobre 2020
COVID19 : ESF et BENIN PARTENAIRES collaborent au BENIN

COVID19 : ESF et BENIN PARTENAIRES collaborent au BENIN

ELECTRICIENS SANS FRONTIERES est mobilisé dans la lutte contre la pandémie avec le projet...

15 octobre 2020
RECONFINEMENT ET LA VIE ASSOCIATIVE

RECONFINEMENT ET LA VIE ASSOCIATIVE

Mesdames et Messieurs les Adhérents de l’Association BENIN PARTENAIRES.L'Assemblée Générale...

3 novembre 2020
Les Objectifs de Développement Durable

Les Objectifs de Développement Durable

Les Objectifs de Développement Durable (ODD) définissent 17 priorités pour un développement...

8 avril 2020
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus