Menu icoMenu232White icoCross32White

Les présents PROJETS sont ceux qui actuellement ont attiré notre attention et sont tous sur le territoire Béninois.
La mise à disposition de l’eau potable est capitale pour la santé des enfants qui souvent sont atteints par les maladies hydriques avec des risques de décès.
Le gouvernement a pris des dispositions pour accorder la gratuité des frais de scolarité aux filles.
Mais
hélas, beaucoup sont soustraites à leur scolarité pour satisfaire aux corvées ménagères, aux travaux des champs, aux activités du petit commerce.



A - ÉCOLE PRIMAIRE PUBLIQUE mixte de Houègbo (commune d’Adjarra)

Est située dans le quartier de Houègbo en périphérie de la commune et compte 375 élèves.

Cette école dispose d’un corps enseignant de 5 personnes et d’une Association des Parents d’Élève active.

Cet établissement existe depuis plus de 5 décennies et plus 5000 élèves sont passés dans ses locaux.

Le projet pour cette école est :

La mise hors d’eau des classes par la réalisation d’un terrassement en béton devant et dans la cour de l’école. L’équipement des salles de classe en outils pédagogiques est prévu.

Un puits a été creusé ce qui permet pour le moment aux élèves d’avoir de l’eau relativement potable qu’ils doivent extraire eux-mêmes avec une poulie. Il est envisagé la réalisation d’un forage, d’un château d’eau avec l’installation de panneaux solaires pour le pompage afin de mettre de l’eau potable à disposition dans toute l’école.

 

B - PK10 (CEG 2 de Ekpè un arrondissement de la commune de Sèmè-Kpodji

Le quartier où est situé le collège fera l’objet prochainement d’un réaménagement urbain.

Les abords du collège bénéficieront d’une infrastructure routière renouvelée avec un programme d’ assainissement et de drainage des eaux.

Ces travaux sont préalables à tout engagement sur des travaux de réhabilitation ou de construction de nouveaux modules dans le collège. 
D'ores et déjà BÉNIN
PARTENAIRES a pris la décision de prendre en charge les frais de scolarisation de 10 jeunes orphelins élèves du collège. 

 

C - LAC AHEME : Sur la Route des Pêches vers GRAND POPO

Le programme prévoit un forage équipé d’une station de pompage hydro-solaire, des canalisations pour alimenter plusieurs bornes-fontaines.

Ces travaux permettront de fournir de l'eau potable à environ 3000 personnes.

Le projet prévoit également de recréer la mangrove, et d'organiser des activités génératrices de revenus pour les femmes.  
 

D - École Publique Maternelle et Élémentaire de Gbègodo-Akpro (commune de Misérété)

Problématiques : Le projet concerne un environnement particulièrement défavorisé : les classes de la maternelle sont en cabanes de branchages exposés aux intempéries.

L’arrivée de la pluie sonne la fin des cours, et pendant les saisons sèches, la chaleur rend l’enseignement extrêmement difficile.

En conséquence, les apprentissages des élèves de la maternelle sont irréguliers, accidentés.

De plus les élèves des enfants) font jusqu’à 2km à pied pour aller chercher de l’eau, autant de temps pris sur l’enseignement.

Objectif : Lutter contre l’illettrisme en permettant aux écoliers (100) de la maternelle du groupe scolaire de suivre une scolarité normale, sereine et continue.

Résultats attendus :

- Construction et équipement de salles de classe

- Forage d’un puits avec un équipement d’extraction et de conservation de l’eau

- Renforcer la scolarisation de la section maternelle en lien avec les exigences des programmes

- Faire baisser le taux d’abandon précoce de la scolarité

- Lutter contre l’illettrisme, notamment des jeunes filles les plus exposées à la déscolarisation

- Rendre disponible l’eau potable à l’intérieur de l’école pour 291 élèves.

E - COVID19

En partenariat avec ÉLECTRICIENS SANS FRONTIÈRES : des dossiers ont été déposés afin d’obtenir des aides pour les sites de :

 - Centre de santé d'AYEKOU,

 - TOUI GARE,

 - Hôpital Pierre HOUNKPON de KETOU.

La Commission ESF se réunit le 15 juin pour déterminer les heureux élus.